Financial Krach Survivor

…ou comment échapper au racket organisé par les BANKSTER et prospérer malgré la crise!

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

GlodBroker.comSource : Gold Broker  La Rédaction

Interview de Gary Christenson: Prix de l’or en 3 vagues, la relation entre la bourse et l’or, vers un yuan convertible en or ?

 

Interview de Gary Christenson : Prix de l’or en 3 vagues, la relation entre la bourse et l’or, vers un yuan convertible en or ?

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir Gary Christenson, fondateur et éditeur du site d’investissement contrarien DeviantInvestor.com. Gary est l’auteur du livre « Surviving Investing with Gold and Silver » (Kindle). Il vient tout juste de publier un nouveau livre, « Gold Value & Gold Prices – 1971-2021« . Comptable à la retraite, Gary a une trentaine d’années d’expérience dans l’analyse des marchés, l’investissement et le trading. Il écrit sur l’or, l’argent, l’économie et les banques centrales. Ses articles sont publiés sur The Deviant Investor et d’autres sites reconnus. Il a également étudié la physique à l’université, et il croit fermement en la recherche, les faits objectifs et la prise de décisions rationnelles en se basant sur des données fiables.

 

Dan Popescu: Jetons un coup d’œil maintenant au marché de l’or. Que pensez-vous du prix de l’or, ces derniers jours et dans le futur, et pensez-vous que les événements géopolitiques ont, ou auront, une influence sur le prix de l’or ?

Gary Christenson: Je pense que les événements géopolitiques auront toujours une influence sur l’or. Je pense que tous les flux monétaires internationaux, toute la monnaie imprimée par les banques centrales à travers le monde ont une grande influence sur l’or. Je crois que c’est Jim Grant qui a déclaré que l’or était l’inverse de toute la confiance mondiale dans les banques centrales, et que, tant que nous aurons confiance en ce système, confiance dans les différentes devises, le prix de l’or restera relativement calme. Mais si cette confiance venait vraiment à être ébranlée, nous pourrions assister à une hausse importante du prix de l’or… je crois que c’est ce que nous avons vu, fin 2010-début 2011, quand l’or a grimpé bien au-dessus de $1,900, jusqu’à $1,923 lors de son pic d’août 2011. Je crois que la confiance était un peu ébranlée à ce moment-là, et quand les choses se sont un peu redressées, le prix de l’or a recommencé à baisser.

 

Dan Popescu: Croyez-vous que nous sommes actuellement dans une phase de correction, une sorte de piège baissier dans ce marché haussier séculaire qui, si je regarde un des graphiques de votre livre, aurait débuté dans les années ’70, au moment de l’abandon des accords de Bretton Woods ?

Gary Christenson: Oui, je crois. J’ai écrit un article sur le prix de l’or vu en trois vagues… j’essaie de prendre le prix de l’or, en éliminant le plus de « bruit » possible, les manipulations journalières, les manipulations hebdomadaires, tous les différents facteurs pouvant l’influencer, et je vois le tout en trois vagues de base : la première vague jusqu’en 1980, la seconde jusqu’à environ 2001, et la troisième depuis cette date… vous mettez ces vagues sur un graphique long terme, et le prix de l’or suit les trois vagues…On ne peut pas être certain mais tous les éléments du graphique semblent indiquer que l’or a été en correction depuis 2011 et a atteint le point bas de cette tendance… il devrait donc remonter dans les années à venir. Je ne sais pas si ce sera demain, dans deux mois, six mois ou plus, mais je crois vraiment que la tendance est haussière à long terme et que les prévisions du prix de l’or devraient être beaucoup plus élevées.

 

Dan Popescu: Quelle est la méthodologie que vous utilisez pour réaliser ces projections… est-ce de l’analyse technique, fondamentale, ou ce qu’on appelle de l’analyse de fusion, i.e. qui combine les deux ?

Gary Christenson: Probablement un peu des deux. Je vais essayer de répondre assez brièvement à cette question. J’aime bien l’analyse technique… je regarde des indicateurs, des oscillateurs, qui indiquent des conditions où l’or est suracheté ou survendu. Et je dirais que l’or était suracheté en 2011 et qu’il est sérieusement survendu en ce moment. Il l’a surtout été en décembre 2013 quand il a atteint un bas d’environ $1,180… Donc, j’aime l’analyse technique pour identifier les conditions de surachat et survente. Cette analyse permet de voir les tendances à long terme, en utilisant des graphiques arithmétiques et logarithmiques, d’avoir une vue d’ensemble, tout en se débarrassant du « bruit », qui a pour seul effet de créer de la confusion. J’essaie aussi de mettre le prix de l’or en relation avec d’autres choses. Cela veut dire, par exemple, de comparer le ratio de l’or au Dow Jones, à l’argent, au pétrole brut… à l’immobilier, ou à quoi que ce soit qui puisse être pertinent. En fait, je me suis livré à ce type d’exercice dans mon dernier livre « Gold Value & Gold Prices – 1971-2021 ». J’ai relié le prix de l’or à d’autres variables macroéconomiques et créé une formule. J’ai alors essayé de faire correspondre cette formule, en utilisant un processus stochastique, avec le prix actuel pondéré de l’or, et cela a fonctionné. C’est pourquoi nous pouvons nous projeter vers l’an 2021 avec un degré de confiance assez élevé et dire que le prix de l’or devrait grimper pendant cette période.

 

Dan Popescu: Quel est approximativement votre cible pour le prix de l’or à cette date ?

Gary Christenson: Je vais d’abord vous donner d’abord ma cible personnelle, tout en vous disant que je suis accompagné par des gens très respectés. Jim Rickards, qui vient d’écrire un livre, The Death of Money, donne une cible de 7, 8, 9 ou $10,000 l’once pour l’or, et il croit que le prix de l’or devra être réajusté à un tel montant, seulement pour que le système financier continue de fonctionner… Le très respecté Jim Sinclair, « Mr. Gold », avec ses 40 années d’expérience dans le marché, a parlé de l’or à $10,000 l’once… Il s’agit d’une estimation, bien sûr, mais l’idée est de dire aux gens que le prix de l’or peut grimper, pas seulement de quelques centaines de dollars, mais bien plus haut, à 5, 6, 7… 10,000 dollars. Il y a d’autres manières de calculer le prix de l’or. Vous pouvez le comparer à la quantité de dollars, d’euros ou de yens dans le système, et vous obtenez un résultat similaire de $10,000. Dans mon livre, je considère apporter une analyse rationnelle et justifiable, qui donne le même chiffre, beaucoup plus élevé qu’il ne l’est actuellement. Nous n’atteindrons pas un tel prix d’ici l’année prochaine, bien évidemment, mais sûrement dans les six à dix prochaines années. C’est le raisonnement qui me permet de trouver des chiffres comme $10,000.

 

Dan Popescu: Pensez-vous que cette projection de $10,000 est liée à un effondrement du dollar US ?

Gary Christenson: Oui, je le pense. Mais nous ne devrions pas seulement parler de l’effondrement du dollar US, mais de l’effondrement de toutes les devises de papier non adossées (sur des actifs tangibles). Mais le dollar US est effectivement celui qui a le plus à perdre, selon moi.

 

Dan Popescu: Alors, vous vous attendez à une vente massive du dollar ?

Gary Christenson: Oui. Mais, encore une fois, je ne sais pas quand. Cela ne devrait pas tarder. Nous avons « imprimé » tellement de dollars qu’à un certain point, certains de ces dollars reviendront. Il y a une chose qu’il faut craindre encore plus, et je crois que vous en parlez dans votre dernier article: qu’est-ce qui se passera si l’Arabie Saoudite ou d’autres pays, comme nous l’avons vu, n’acceptent plus le dollar pour les transactions de pétrole ? Cela menacerait sérieusement le statut de monnaie de réserve internationale du dollar et engendrerait éventuellement le retour d’une grande quantité de dollars aux États-Unis, dollars à qui il faudra trouver une place, et qui feront monter le prix des actifs. Cela affaiblirait considérablement le statut mondial du dollar et ferait grimper les prix de l’or et de l’argent.

Dan Popescu: Quel type d’investissement dans l’or recommandez-vous, en ayant en tête ces projections ? Des ETF, de l’or physique ? Quel est le meilleur moyen d’investir dans l’or ?

Gary Christenson: Je privilégie deux moyens… je suis assez sceptique au sujet des ETF car au final c’est de l’or papier, virtuel. Je n’insinue pas nécessairement que l’or qui soutient les ETF n’existe pas… il y a beaucoup de personnes qui spéculent à ce sujet… mais qu’arrive-t-il si un ETF est dans le système, comme avec MF Global, par exemple, et qu’il s’effondre, et que vos actifs disparaissent à cause de l’intermédiaire ? Pas à cause du ETF lui-même, mais à cause de l’intermédiaire entre vous et l’ETF. Alors, j’aime bien l’idée de l’or que l’on peut détenir en main propre ou l’or entreposé en dehors du système bancaire, dans un coffre privé à Hong Kong, en Suisse, au Canada ou en Utah… de l’or physique entreposé dans un coffre privé, dans sa maison ou à un endroit facilement accessible près de chez soi. Mais je suis un peu plus sceptique au sujet de l’or-papier.

Inscription à la newsletter - Cliquez ICI ...

Dan Popescu: La Bourse américaine continue de battre des records, et même si les marchés sont grandement surévalués, tout le monde s’attend à ce qu’elle grimpe encore. L’or peut-il grimper en même temps, ou vous attendez-vous à ce que la Bourse américaine s’effondre avec le dollar US, une fois que l’or explosera ?

Gary Christenson: Je crois qu’il n’y a pas de réponse simple à cela. L’or peut certainement grimper en même temps que le marché des actions… et j’attire l’attention sur une période, de 2008 à 2011, quand le S&P est passé de 600 à 1,300 au moment où l’or a grimpé de $700 à environ $1,900. Donc, ils peuvent monter ensemble. Mais, depuis 2011, l’or a baissé et le S&P a continué son rally. Je ne crois pas qu’il existe une relation directe entre les deux sur laquelle se fier et qui permette de dire que ça va fonctionner… ça ne marchera pas comme cela… Je pense que le S&P va continuer encore un peu sur sa lancée, tandis que l’or va stagner, tout en formant une base. Mon scénario favori serait que le S&P, bientôt… et, encore une fois, je ne peux pas dire des semaines, ou des mois, mais bientôt…. que le S&P se retourne à la baisse et que l’or renverse sa formation de base et se mette à grimper. J’étais justement en train de regarder le S&P – puisque vous en parlez. Mon graphique à 20 ans est basé sur les prix mensuels, et quand je le regarde, sur un cycle de 82 mois, qui équivaut à environ sept ans, je vois un pic en 1994, je vois un pic en 2000, je vois un pic en 2007, et je vois un pic en 2014. Après chaque pic, il y a eu des chutes importantes. Cela ne prouve pas et ne garantit pas qu’une chute est imminente, mais cela signale aux gens qu’il y a des risques. Et, oui, le S&P est surévalué, cela fait très, très longtemps qu’il grimpe… il pourrait se renverser à tout moment. En se basant sur ce cycle de 82 mois, ou à peu près sept ans, cela pourrait bientôt arriver… restons éveillés.

 

Dan Popescu: Vous avez récemment écrit un article sur l’or américain entreposé à Fort Knox. Y-a-t-il encore de l’or à Fort Knox ? Est-il en sécurité ? On entend régulièrement dire que l’or américain n’y est plus, qu’il a été loué et qu’il doit être racheté… qu’en pensez-vous ?

Gary Christenson: Encore une fois, je vais spéculer car je ne suis pas allé vérifier, je n’ai pas fait d’audit. A ma connaissance, il n’y a pas eu d’audit de l’or depuis les années ’50, soit presque 60 ans. Cela devrait pousser les gens à se demander pourquoi il n’y a pas eu d’audit depuis tout ce temps et les inquiéter au sujet de l’existence de cet or… Le gouvernement américain dépense environ $3,500 milliards par an et ajoute près de $1,000 milliards par an à la dette nationale. Les 260 millions d’onces d’or que nous possédons officiellement, réparties dans les quatre entrepôts de la Fed, ne vaudraient que $340 milliards au prix courants. En d’autres mots, le Président et le Congrès peuvent dépenser la valeur de marché de cet or, en assumant qu’il s’y trouve, en un mois seulement ! La question doit être posée, à savoir quelle est l’importance de cet or pour nos institutions financières, la banque centrale et le gouvernement, alors que cette « usine à papier » qu’est notre système financier dépense la valeur totale de cet or en un peu plus d’un mois ? Et puis il y a la Réserve fédérale qui, selon leur bilan financier, a créé plus de $3,500 milliards depuis 2008… cela représente huit à dix fois la valeur de tout l’or américain… cela veut dire qu’en un claquement de doigts et un clic de souris, la Fed a créé $3,500 milliards d’argent neuf ! Alors, quelle est l’importance de cet or ? D’après moi, cet or devrait être très important, mais je crois que, dans l’esprit de nos dirigeants, ça ne l’est pas.

 

Dan Popescu: Vous attendez-vous à une sorte de confiscation de l’or par le gouvernement américain ?

Gary Christenson: C’est encore de la spéculation, c’est difficile à estimer. Quant à moi, je n’y crois pas… Ne serait-il pas beaucoup plus facile de confisquer les fonds de pension ou plans de retraite, comme les IRA ? Ou plutôt, sans appeler cela de la confiscation, d’exiger que les gens investissent dans certains bons du Trésor ? Cela serait bien plus facile que de confisquer de l’or. Et pourquoi le gouvernement ne choisirait-il pas la solution la plus facile? En particulier si la valeur totale de l’or du gouvernement américain n’est que de $340 milliards, la confiscation de l’or des citoyens ne leur rapporterait pas grand-chose, tandis qu’il y a plus de $20,000 milliards en fonds de retraite disponibles ! La solution la plus facile, pour le gouvernement, est de ponctionner ces fonds de retraite plutôt que l’or. J’ai donc tendance à croire que l’or ne sera pas confisqué.

 

Dan Popescu: Oui, c’est ce que je pense également. Contrairement aux années ’30, aujourd’hui, la grande part des fonds que le gouvernement pourrait confisquer réside dans les différents fonds de retraite, là où le gouvernement peut facilement bloquer ou retarder des paiements de ces comptes… Vous vous attendez à ce que quelque chose comme cela arrive ?

Gary Christenson: Je n’ai pas dit que je m’y attendais, mais qu’il serait bien plus probable que le gouvernement agisse ainsi plutôt qu’il ne confisque l’or. Je crois que le gouvernement fera ce qu’il a à faire pour maintenir son propre pouvoir, son propre contrôle sur la situation financière. Si tout va bien comme on nous le dit, peut-être que ces mesures draconiennes ne seront pas nécessaires… et, si les choses ne vont pas si bien, alors il y a des risques, des dangers, mais les choses pourraient continuer tant bien que mal encore un peu de temps, quelques années… La situation pourrait s’aggraver dans les années à venir, et à ce moment là, qui sait ce que fera le gouvernement ? On peut présumer qu’ils s’en prendront aux cibles faciles en premier… et l’or n’en est pas une, contrairement aux fonds de retraite. Je ne dit pas que cela va arriver ou que cela est imminent, mais que c’est tout simplement possible.

 

Dan Popescu: Quel est votre point de vue sur le débat en cours sur la déflation et l’hyperinflation? Pensez-vous qu’il n’y aura que de l’hyperinflation, et seulement aux États-Unis ou partout au monde, ou que ce sera la déflation qui causera l’effondrement du système ?

Gary Christenson: C’est encore une question très difficile… Vous savez, je lis énormément de choses de beaucoup de gens, et certains sont convaincus, et convainquent de façon très intelligente, que nous ferons face à de l’hyperinflation… et, de l’autre côté, des gens sont absolument convaincus que ce sera la déflation qui frappera. Pour ma part, je crois que la banque centrale a la capacité de créer de la monnaie et, évidemment, est prête à le faire, et que les gouvernements du monde – prenez les États-Unis, le Japon, ou même le Zimbabwe – ont clairement la capacité de dévaluer leurs devises s’ils le désirent… Nous avons toute cette énorme dette dans le monde, et une des façons les plus faciles de faire face à ces dettes, même s’il s’agit d’une solution à court terme, est de gonfler la masse monétaire au point où vous paierez la dette avec des devises qui valent moins. C’est le scénario le plus plausible… mais pas le seul; un effondrement déflationniste pourrait se produire. Je pense qu’un effondrement déflationniste serait un désastre absolu pour les économies et les populations mondiales, comme durant les années ’30 aux États-Unis. Mais je pense aussi que l’hyperinflation serait désastreuse, comme plusieurs pays à travers le monde l’ont déjà expérimenté. J’espère seulement que le monde trouvera un moyen de d’éviter ces scénarios, en créant de l’inflation monétaire très, très progressivement. Mais, selon moi, l’inflation est le scénario le plus probable.

 

Dan Popescu: Que pensez-vous du rôle de la Chine dans le marché de l’or ? Elle semble garder le secret sur ses réserves… il n’y a pas beaucoup d’information disponible. Selon les spéculations elle aurait déjà 4,000 tonnes, d’autres parlent même de 8,000 tonnes… comment voyez-vous le rôle des Chinois dans le marché de l’or ?

Gary Christenson: Je suis assez d’accord avec ce que vous laissez entendre. La dernière fois où la Chine a communiqué sur ses réserves, je crois que c’était en 2008 ou 2009, quand elle a annoncé détenir 1,000 tonnes d’or. Et elle n’a rien publié depuis. Il est clair qu’elle veut garder la chose assez secrète. Il y a énormément de spéculation sur la quantité d’or que la Chine aurait importée; j’ai vu ces chiffres dont vous parlez, 4,000 tonnes, jusqu’à 8,000 tonnes… personne ne sait vraiment. De toutes manières, lorsque la Chine publiera des nouvelles données, personne ne voudra le croire ! Mais, clairement, ils importent de l’or pour une raison, ils importent de l’or parce qu’ils croient qu’il s’agit d’un actif important à posséder… et probablement aussi parce que l’or peut servir de collatéral solide vis-à-vis des devises qui peuvent être dévaluées à volonté. Ce que font les Chinois est très sensé à leurs yeux, et cela démontre qu’ils voient la valeur de l’or à long terme, contrairement au monde occidental.

 

Dan Popescu: J’ai une dernière question au sujet de l’argent et de sa relation avec l’or. Nous parlons souvent de l’or, mais moins de l’argent. L’argent semble suivre l’or… pensez-vous qu’il pourrait diriger, devenir un signal précurseur, ou bien suivra-t-il encore en attendant que l’or donne le signal ?

Gary Christenson: Encore une fois, c’est une question difficile. En fait, il y a deux parties à cette question. Le ratio argent/or, en ce moment, est d’environ 65:1… ou plutôt le ratio or/argent… Et, à travers l’Histoire, ce nombre a été beaucoup plus petit… et, rarement, plus grand. Les implications à long terme sont que le ratio doit descendre, et j’utilise un nombre comme, disons 20, comme cible typique, ce qui signifie que vous pouvez vous attendre à ce que l’or grimpe, mais que l’argent grimpe beaucoup plus… je m’attendrais à cela. Mais, en terme d’indicateurs – vous parliez de mener ou de suivre – j’ai suivi les marchés et j’ai analysé les tableaux… il semble que, la plupart du temps, l’or se met à bouger, l’argent suit, puis rattrape l’or et ensuite s’envole de façon parabolique… et puis, évidemment, s’effondre. Donc, on peut dire que l’argent suit, et puis qu’il dirige. Et, une fois que ce ratio commence à descendre aux alentours de 15 ou 20, vous pouvez être sûr que vous approchez d’un pic du marché. Et, au contraire, quand ce ratio atteint un nombre élevé, disons 65 ou 70, comme actuellement, ou à son pic absolu de 100… qui est arrivé, je crois, il y a dix ou quinze ans, vous savez que vous êtes dans le creux du marché. Alors, encore une fois, je m’attends à ce que l’argent performe mieux que l’or sur le long terme. Je m’attends à ce que l’argent suive, en termes de timing, qu’il réduise graduellement l’écart, et puis qu’il s’envole beaucoup plus haut que l’or. Mais nous devrons attendre pour voir comment ça va se passer…

 

Dan Popescu: J’ai encore beaucoup de questions mais, malheureusement, nous avons un temps limité. J’aimerais vous remercier et, en même temps, rappeler à nos auditeurs que vous venez de sortir un tout nouveau livre, Gold Value & Gold Prices – 1971-2021, un livre très intéressant, et j’encourage les gens à le lire. Merci beaucoup encore, Gary, d’avoir accepté notre invitation.

Gary Christenson: Et bien, merci beaucoup à vous pour cette excellente interview.


Sponsors

  • goldbroker
  • joubert-change.fr
  •  Bitgold.com
  •  Goldmoney, or
  • Recevez gratuitement notre guide pratique :  "21 Jours pour Déclarer Votre Indépendance Économique"