Financial Krach Survivor

…ou comment échapper au racket organisé par les BANKSTER et prospérer malgré la crise!

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Source : goldbroker.com Par Egon von Greyerz

Il est absolument impératif pour les investisseurs de ne pas s’alarmer des mouvements irrationnels des marchés à court terme et de ne pas écouter les politiciens et les banquiers qui font des déclarations politiques qui n’ont rien à voir avec leurs actions.

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, la guerre des devises se poursuit et, dans mon article de la semaine dernière, j’ai discuté de la BCE et de la Banque d’Angleterre qui ont déclaré que les taux d’intérêt resteraient bas encore longtemps, à cause de pressions dans ces économies. La même chose est vraie, évidemment, pour le Japon, qui est en faillite. L’effet désiré, qui était d’affaiblir les devises européennes, n’a pas duré longtemps. Cette semaine, Ben Bernanke a dit à peu près la même chose que la semaine dernière, mais les marchés ont réagi différemment, cette fois, et le dollar est tombé rapidement, tel que désiré…

Mais les investisseurs ne doivent pas écouter tout cela et essayer d’interpréter chaque phrase que ces politiciens/banques centrales prononcent. Parce qu’il n’existe absolument aucune chance qu’ils puissent éviter l’inévitable. J’ai écrit un article, en mai 2010, intitulé Alea Jacta Est (les dés sont lancés). Alors, les dés ont été lancés il y a plusieurs années, et il n’y a rien que les gouvernements puissent faire aujourd’hui pour stopper le déclin continu de l’économie mondiale et l’effondrement des principales devises.

Depuis la création de la Fed, aux États-Unis, il y a cent ans (une banque centrale privée créée pour le bénéfice des banques commerciales), toutes les devises ont décliné de 97-99% en termes réels. Et « termes réels » signifie, évidemment, l’or, qui constitue la seule monnaie qui ne puisse être imprimée et la seule monnaie qui ait survécu 5,000 ans. L’effondrement des monnaies de papier, qui dure depuis cent ans, est clairement démontré dans le graphique ci-dessous(World Gold Council).

100 ans de déclin de la monnaie papier!

Il ne reste que 1 à 3% à perdre avant que la plupart des devises ne deviennent entièrement sans valeur. Cela peut sembler minuscule comparé à la perte des derniers cent ans. Mais si nous mesurons à partir d’aujourd’hui, cela se traduira par un effondrement total du système monétaire tel que nous le connaissons.

Encore une fois, l’histoire nous dit que cela est arrivé maintes fois auparavant. Le graphique ci-dessous nous montre comment le contenu en argent du Denarius, durant l’Empire romain, déclina de près de 100% à 0%, de l’an 180 à l’an 300 AD.

chute-systeme-monetaire-romain-argent

Inscription à la newsletter - Cliquez ICI ...

En 180 AD, juste avant la chute finale, Cassius écrivait : « Notre histoire descend maintenant à partir d’un royaume d’or à un royaume de fer et de poussière, comme les affaires des Romains en ce jour. »

Selon moi, on peut comparer 180 AD à 1913, lorsque le déclin du système monétaire commença. Les quelques années à venir vont se charger de mettre fin à ce qui a débuté en 1913, en rendant les monnaies de papier entièrement sans valeur. Malheureusement, cela entrainera un déclin économique, financier, politique, géopolitique et moral qui fera du monde un endroit bien moins plaisant à vivre, ‘un royaume de fer et de poussière’.

La raison pour laquelle cette analogie historique est si importante aujourd’hui est que je crois que tous les problèmes qui ont commencé dans le monde en 2008 vont lentement refaire surface dès cet automne. Les banques centrales vont repartir de plus belle (comme si elles avaient arrêté!) leurs programmes d’assouplissement monétaire (QE), et le dollar US, surtout, tombera plus rapidement. Les marchés boursiers, encore pour quelques mois, continueront de refléter cette impression monétaire et atteindront de nouveaux sommets. Ce comportement est typique du début d’une période hyperinflationniste. À la fin de cette hausse qui devrait durer plusieurs mois, les marchés boursiers entameront alors un marché baissier à long terme.

Il est également très important de noter que la correction de l’or qui dure depuis 22 mois est probablement terminée. Un cycle de 21-22 mois est typique pour l’or et, même si les derniers cycles de cette longueur ont été pendant des mouvements à la hausse, le dernier cycle marque la fin d’une correction majeure précédant un mouvement à la hausse substantiel. Tout comme la baisse du dollar devrait débuter en septembre, le prochain mouvement majeur à la hausse de l’or débutera aussi à cette période. Le mouvement à la hausse de l’argent sera probablement beaucoup plus rapide, mais avec beaucoup plus de volatilité.

Nos cibles pour l’or n’ont pas changé. Il est toujours possible que l’or atteigne $3,000 d’ici 12 à 18 mois. Notre cible à long terme au-dessus de $10,000 tient toujours, en monnaie d’aujourd’hui. Mais, avec l’hyperinflation, on pourrait ajouter quelques zéros.

Donc, comme je l’ai dit à un investisseur nerveux le 28 juin, quand l’or fut à son plus bas : « Aujourd’hui, c’est le temps d’acheter, pas de vendre ». C’est la dernière chance de se procurer de l’or à prix d’aubaine. Mais, souvenez-vous, il doit s’agir d’or physique, entreposé en-dehors du système bancaire.

Comme la guerre des devises et les problèmes économiques empireront dans les années à venir, l’or physique sera un des seuls actifs qui laisseront dormir en paix les investisseurs.


Sponsors

  • goldbroker
  • joubert-change.fr
  •  Bitgold.com
  •  Goldmoney, or
  • Recevez gratuitement notre guide pratique :  "21 Jours pour Déclarer Votre Indépendance Économique"