Financial Krach Survivor

…ou comment échapper au racket organisé par les BANKSTER et prospérer malgré la crise!

  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Tyler Durden's picture

Source : www.zerohedge.com

Traduit par Pascal FE

« L’or est le souverain de tous les souverains » – Démocrite

Ils disent que l’or est un métal géopolitique . Or c’est de l’argent réel sans risque de contrepartie et , en outre , un excellent gilet de richesse à travers le temps et l’espace. Comme les monnaies fiduciaires ( dollar , euro, yen , Yuan , etc ) , le prix de l’or est également influencée par les événements politiques , en particulier ceux ayant un impact international . Alan Greenspan , ancien président de la Réserve fédérale , a dit que l’or est l’argent  » in extremis  » . C’est pourquoi l’or est une partie des réserves de la plupart des banques centrales . C’est la seule réserve qui n’est pas la dette et qui ne peut être dévalué par l’inflation , contrairement aux monnaies fiduciaires .

Observez le graphique n ° 1 que les banques centrales détiennent 30 500 tonnes d’or , soit 19 % de l’or -dessus du sol . Toutefois, ce chiffre est une sous-estimation , car plusieurs pays ( par exemple la Chine , l’Arabie saoudite ) rapport qu’une partie ou pas du tout de leurs avoirs en or . En outre, s’ils le font, ils ne le font pas en temps opportun .

Global Gold Stock

 

(Cliquez ICI pour agrandir le graphique)

Je pense que le montant officiel de l’or détenu par certains pays ( par différentes institutions ) est assez proche de 40.000 tonnes . Même si cet or ne représente que 20 % à 25 % du stock d’or au total , il peut être rapidement mis sur le marché et en quantité suffisante pour avoir un impact sur le prix du marché . Le marché annuel de l’or est à seulement 4477 tonnes par an ; il est donc facile pour les Etats-Unis ou l’Union européenne pour influencer le cours de l’or , car ils possèdent respectivement 8333 et 10 779 tonnes d’or .

Les devises reflètent la santé des pays qui les émettent . Quand un pays gère son bien de l’économie et offre un bon environnement social et politique , la demande pour ses augmentations de change et, par conséquent , il apprécie , alors que l’inverse se produit lorsque l’ économie et la politique du pays sont mal gérées . La monnaie fiduciaire est l’image du pays et sa valeur ne dépend que de la confiance que les gens ont dans l’économie . Lorsque le système monétaire international est sur ​​le point de s’effondrer à cause d’une dette globale exorbitant , il ya un flux qui a lieu vers des actifs réels (terrains , bâtiments , bijoux , or , argent , etc.) L’or est l’argent réel , contrairement aux monnaies des différents pays , qui sont monnaie fiduciaire et peut être dévalorisées par la monétisation de la dette .

Depuis le début de l’histoire , l’or a pris une place centrale dans la géopolitique . L’histoire nous apprend que l’Empire romain envahi Dacia ( Roumanie aujourd’hui ) au début du 2ème siècle avant JC à pris le contrôle des riches mines d’or des Carpates . L’Empire avait appauvri l’ensemble de ses mines d’or et ses dépenses ont été de plus en plus rapidement . L’économie romaine reposait sur ​​la guerre et les guerres ont été coûte de plus en plus d’or alors qu’ils rapporteraient moins en moins . A cette époque, les Romains avaient pris goût pour les produits de luxe qu’ils ne se produisent , comme la soie fine de la Chine , perles du golfe Persique , les parfums de l’Inde , de l’ivoire d’Afrique, etc or romain était utilisé pour les achats et beaucoup de lui était nécessaire. Plus tard , dans les années 1500 , la quête de l’or est devenu l’objectif de la conquête des Amériques après le retour de Christophe Colomb qui a découvert l’Aztèque et Inca or . Au cours de la Seconde Guerre mondiale , Hitler a réuni une équipe dont la mission est de mettre la main sur l’or et d’autres trésors des nations conquises . L’Allemagne nazie a utilisé toutes ses ressources disponibles pour gagner la guerre , et l’or était une arme importante dans l’arsenal économique de Hitler ( de l’or volé par les banques centrales des pays occupés de entre 1939 et 1942) . Il est intéressant de noter que la propriété privée de l’or a été interdit , par les dirigeants gauche ou à droite , totalitaires ou démocrates , de Lénine en Russie , Hitler en Allemagne , Mussolini en Italie , Mao en Chine à Roosevelt aux États-Unis .

En 1944, à la conférence de Bretton Woods , les Etats-Unis a profité de la grande faiblesse du monde après la Seconde Guerre mondiale et a imposé un système monétaire basé sur le dollar , mais soutenu par l’or . Suite à une crise opposant les États-Unis et en Europe , mais principalement la France , le soutien d’or du dollar a été abandonné en 1971 . Déficits et dettes provoquées par une productivité moindre et des guerres coûteuses (Corée, Vietnam) ont commencé à peser lourdement sur le dollar . Le dollar américain est devenu , depuis 1971 , l’étalon monétaire international , sans aucun soutien de l’or . Cependant , l’or est resté la norme «de facto» tapi dans l’ombre , en cas de crise monétaire majeure devait survenir , en regardant pour la première erreur de reprendre son rôle de centre . De nombreux pays , comme le Canada , vendus tout leur or dans les années 90 , mais , en général , les avoirs officiels , comme on peut le voir dans le tableau n ° 1 , ont à peine diminué.

Une nouvelle ère a commencé dans les années 90 avec la fin de la guerre froide et, par conséquent , le début d’un désarmement mondial . Une ère de paix et de prospérité semblait avoir commencé sous la domination quasi absolue des États-Unis . Pendant cette période, optimiste , l’or a chuté de 850 $ à 250 $ l’once . Cette période a été de courte durée , parce que l’attaque terroriste du 11 Septembre à New York , la guerre en Afghanistan , l’ invasion de l’Irak , la crise financière de 2008 et, plus récemment , l’annexion de la Crimée par la Russie ont changé tout cela .

Pendant la crise de 2008 – qui a presque réussi à faire tomber le système monétaire international actuel – l’or a fait un retour spectaculaire dans le système . Pendant la crise, l’or est devenu la seule garantie acceptée afin d’obtenir des liquidités . Ce qui était important était que, après avoir été ignoré pendant des décennies , l’or revenait dans le système monétaire international par le biais des règlements de la Banque des règlements internationaux (BRI ) . Ces opérations elles-mêmes confirment que l’or revenait dans le système . Ils ont révélé le mauvais état du système financier avant la crise et ont montré comment l’or a indirectement été mobilisés pour soutenir les banques commerciales . La vielle relique barbare qu’est l’or a refait surface , mais à huis clos à la BIS à Bâle, Suisse .

À partir de 2008 , nous pouvons également observer que les banques centrales occidentales ont cessé de vendre de l’or et que les banques centrales des pays émergents ont accéléré leurs achats d’or . L’endettement extrême des pays occidentaux associée à une renaissance des marchés des économies émergentes ont déstabilisé encore plus un système monétaire international fondé sur un dollar déjà très affaiblie .  

Les réserves mondiales d’or par rapport à la production mondiale d’or

(Cliquez ICI pour agrandir le graphique)

Une crise de confiance a également réapparu entre les pays , en particulier entre les pays émergents et les Etats-Unis . Nous sommes dans une période de transition dans la géopolitique et nous assistons à un changement économique et le transfert de richesse d’Ouest en Est . Les nouveaux propriétaires de la richesse demandent également pouvoir politique courus international , dans tous les établissements où l’Union européenne et les États-Unis ont une position dominante .

Afin de protéger le système monétaire actuel basé sur le dollar et qui lui donne des privilèges exorbitants , les Etats-Unis manipule le prix de l’or , la seule alternative possible si le dollar devait être remplacé ( ou un SRD cuit par l’or ) . Les États-Unis tente également de décourager les pays et les individus de vendre du dollar par le biais de déclarations publiques négatives , mais aussi par la vente à découvert sur ​​les marchés à terme . N’oublions pas que 40 % à 60 % des dollars américains circulent en dehors des États-Unis . Pour la même raison , les pays émergents sont inquiets, et à juste titre , que leurs réserves , principalement en dollars , seront confisqués par la dévaluation du dollar . Il est également possible que leurs réserves d’or stockées aux États-Unis seront confisqués pour soi-disant  » force majeure  » des raisons politiques , dans l’intérêt de la «nation» .

l’Or c’est de l’argent  » in extremis  » , et c’est pourquoi il ne doit pas être gardé hors du pays . Seule exception étant une situation exceptionnelle comme une guerre , et seulement pour une courte période . Je pense que les seuls pays de motivation avaient pour stocker leur or à New York était la cupidité par la possibilité de spéculer sur l’or au risque de perdre cette  » in extremis  » réserve . En fait, c’est ce qui s’est passé au Portugal ; pendant la crise de 2008 et la valeur par défaut « Lehman Brothers , le pays a perdu son or , il avait prêté . En temps de crise ou de guerre , il est très important non seulement d’avoir la propriété juridique, mais aussi la possession physique de l’or . Alliances géopolitiques peuvent changer à tout moment et l’accès à cet argent  » in extremis  » pourraient être retenus ou même refusé .

Dans le cadre géopolitique actuel que Ian Bremmer a si bien appelé G0 ( aucun pays domine , chacun a un avantage mais aussi des inconvénients ) , une lutte pour le pouvoir international est en cours entre les Etats- Unis, l’Union européenne, la Russie et la Chine . Dans cette nouvelle guerre froide , mais dans un environnement G0 plutôt que dans un G2 (États-Unis et l’Union soviétique ) , où l’Union européenne n’est pas vraiment allié avec les États-Unis et où la Chine n’est pas vraiment alliée avec la Russie , l’incertitude prévaut. En outre , d’autres acteurs peuvent influencer cette nouvelle guerre froide qui vient de se commencé depuis l’annexion de la Crimée par la Russie . Dans un précédent article sur les guerres d’or , je l’ai mentionné le rôle d’accélérateur, agitateur ou fauteur de trouble que des tiers comme la Russie ou l’Arabie saoudite pourraient jouer . C’est ce qui s’est passé avec la Russie , en Crimée , un mois plus tard . Il ya une guerre sur le prix de l’or conduit par les pays occidentaux , mais il ya aussi une guerre pour la propriété d’or entre tous les pays ; pays de l’Est étant ceux qui souhaitent échanger leurs réserves en dollars pour l’or et aussi vite que possible .

Inscription à la newsletter - Cliquez ICI ...

Dans cette nouvelle guerre froide , qui comprend également une guerre des devises , le rôle de l’or est devenue centrale dans les stratégies politiques internationales de tous les pays concernés . Pendant cette période de grands risques et des incertitudes , et que le retour d’un nouvel ordre géopolitique , économique et monétaire , l’or brillera . l’Or c’est de l’argent  » in extremis  » et est le seul de l’argent réel sans risque de contrepartie . C’est pourquoi l’or est considéré , à juste titre , un métal géopolitique .

Pays développés contre les pays émergents – Réserves officielles de liquidités or en tonnes

 

(Cliquez ICI pour agrandir le graphique)

 

Les réserves d’or officielles en pourcentage du total des réserves en devises  étrangères.

(Cliquez ICI pour agrandir le graphique)

 

Réserves officielles d’or en pourcentage du PIB – pays développés contre les pays émergents

(Cliquez ICI pour agrandir le graphique)

 

La dette publique en pourcentage du PIB – les pays développés contre les pays émergents

(Cliquez ICI pour agrandir le graphique)

Amicalement

Pascal FE

finance-krach-survivor.com


Sponsors

  • goldbroker
  • joubert-change.fr
  •  Bitgold.com
  •  Goldmoney, or
  • Recevez gratuitement notre guide pratique :  "21 Jours pour Déclarer Votre Indépendance Économique"